LA DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l'âge, appelée également DMLA, touche plus d'un million de personnes en France. Elle représente la première cause de baisse de vision chez les personnes âgées de plus de 50 ans dans les pays industrialisés et correspond à la troisième cause de malvoyance dans le monde.

Les recherches autour de la DMLA sont très actives, ce qui permet d’espérer une prise en charge précoce de cette pathologie dans les prochaines années.

C'est une maladie chronique très invalidante, dont la fréquence croit avec l’âge. Elle peut affecter un seul œil ou les deux. 

Il existe deux formes de DMLA :

  • La DMLA exsudative ou humide : c'est la plus fréquente. Elle se caractérise par le développement de néo-vaisseaux dans la macula. Son évolution peut être particulièrement rapide; une surveillance est nécessaire en raison du risque d'aggravation. Des traitements permettant de ralentir son évolution existent.
  • La DMLA atrophique ou sèche : elle correspond à un amincissement anormal de la macula et provoque une altération lente et progressive de la vision centrale. Aucun traitement n'existe pour traiter cette forme de DMLA pour l'instant.

 

Il existe des facteurs de risque : tabac, prédisposition génétique, maladies cardio-vasculaires, surcharge pondérale, mauvaise alimentation, exposition excessive à la lumière...

Qu’est-ce que la DMLA ?

La DMLA est une affection d’origine multifactorielle qui touche la région centrale de la rétine, appelée macula.

Très invalidante, elle ne rend jamais totalement aveugle, mais empêche l'utilisation de la vision fine permettant de lire, écrire ou reconnaître les visages.

La DMLA, comme son nom l'indique, reste concentrée sur la macula, épargnant la vision périphérique utile dans les déplacements par exemple.

Le rôle de la rétine

La rétine est la membrane qui tapisse le fond de notre œil. Elle transforme la lumière en signaux électriques, qui transitent par le nerf optique puis sont transmis au cerveau.

Si l’oeil était un appareil photo, la rétine en serait la pellicule. Si cette pellicule est abîmée, on peut changer d'objectif, les images conserveront des zones altérées.

Les lunettes ne suffisent donc plus pour améliorer l’acuité visuelle si la rétine est altérée. En associant un système grossissant, on peut permettre à une personne atteinte de DMLA, de conserver une certaine autonomie.

La macula

La macula est une partie de la rétine, située face à l’axe visuel de l'oeil. Les cellules visuelles de type cônes, y sont particulièrement concentrées, ce qui permet une vision très fine et précise, permettant la lecture, la reconnaissance des visages, ou la vision des couleurs. La macula conditionne la qualité de l’acuité visuelle.